L'ONU et la prévention des risques de catastrophe

L'Organisation des Nations Unies a proclamé la période de 1990-1999 la Décennie Internationale pour la Prévention des Catastrophes Naturelles (DIPCN). Dans le cadre de cette Décennie, des experts de nombreux domaines ont commencé à façonner le cadre mondial pour les risques de catastrophes et leur gestion. Un intérêt particulier a été l'introduction de plusieurs concepts liés aux risques de catastrophe, y compris les dangers, la vulnérabilité et l'exposition et la nécessité de réduire les risques de catastrophe pour un développement plus durable des communautés du monde entier. De nombreuses organisations du système des Nations Unies ont exécuté des activités sous les auspices de cette Décennie.

Le Cadre d'Action de Hyogo (HFA)

En 2005, le UNISDR et le Gouvernement du Japon ont accueilli la Conférence Mondiale sur la Prévention des Catastrophes (CMPC) à Kobe, Japon. Le résultat de cette conférence a été le Cadre d'Action de Hyogo (HFA). Ce cadre, approuvé par 168 États membres, a marqué une étape importante pour catalyser les efforts nationaux et locaux pour réduire les risques de catastrophe et pour renforcer la coopération internationale par le développement de stratégies régionales, plans et politiques, et la création de plates-formes régionales et mondiales pour la réduction des risques de catastrophe. Comme dans le cas de la DIPCN, de nombreuses agences des Nations Unies ont appuyé nombreux pays du monde sous l'égide du HFA.

ONU-SPIDER

Selon les lignes directrices du Comité des Utilisations Pacifiques de l'Espace Extra-Atmosphérique (COPUOS), le Bureau des Affaires Spatiales des Nations Unies (UNOOSA), a créé en 2006 le Programme des Nations Unies pour l'Information d'Origine Spatiale pour la Gestion des Catastrophes et des Interventions d'Urgence (ONU-SPIDER) dans le but de promouvoir l'utilisation des informations spatiales dans toutes les phases du cycle de gestion des catastrophes dans toutes les régions du monde.

Post-HFA et WCDRR

En 2013, l'UNISDR a créé un nouveau processus pour promouvoir la réduction des risques de catastrophe. Le processus d’une durée de trois ans, culminant avec la Troisième Conférence mondiale sur la réduction des risques de catastrophe (WCDRR), qui aura lieu à Sendai, Japon, en Mars 2015, sera utilisé pour lancer le nouveau cadre qui vise à gérer les catastrophes et le risque climatique dans le développement aux niveaux local, national et international.

Le nouveau cadre vise à:

  • Empêcher la création de nouveaux risques par l'adoption de plan de développement durable minimisant l'exposition et la vulnérabilité des populations;
  • Réduire les risques existant à travers l'action qui traite et réduit l'exposition et la vulnérabilité, y compris la préparation pour la réponse aux catastrophe;
  • Renforcer la résilience par des mesures sociales et économiques qui permettent aux pays et aux populations d'absorber la perte, de minimiser l'impact et de récupérer.

Le cadre proposé s’appuiera sur et renforcera le HFA et autres stratégies internationales précédentes et visera à guider les efforts nationaux et internationaux au cours des 20 années prochaines.

Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.